Mots-clés

,

Idan Raichel’s Project – Shuvi el Baiti
J’aimerais bien fumer un pétard, mais je ne sais pas si cela me conviendra que je lui réponds. Il rit en me disant toi tu es du genre qui pense avant d’avoir un orgasme. Faut pas, c’est très mauvais pour la santé. Mauvaise cette manie que vous avez de décortiquer sans jamais vivre le moment qui s’offre, ikh quelle génération perdue!
Que voulez-vous répondre à ce genre de constat. Y répondre serait consolider la thèse du complot de l’intellect sur les désirs. Je décide de ne pas répondre, mais d’essayer le pétard. Ça fait quoi une femme qui essaie un pétard? Et au dernier moment alors qu’il allume son joint et qu’il l’inhale langoureusement, je prends le large. Pas envie de fumer, envie de me prendre pour un papillon. Mais il fait trop froid et les papillons ont déjà migré. Je le regarde fumer et prends mon envol. La ville sera mienne aujourd’hui. Je vais à la rencontre de mon passé. Il y a longtemps, je me fis dire tu es le soleil de ma session. Je vais donc illuminer mes pas dans les dédales de métropolis.
Un buzz, c’est pas tant ce que l’on fait que l’état dans lequel on est. N’est-ce pas?