054
Conter le voyage serait trop long. Il y a eu énormément de moments forts. Beaucoup de remerciements que j’en fus gênée, mais comme disait un de mes patrons: Loula c’est toi qui as bossé alors apprends à dire « ceci me revient ». Les gars étaient adorables. Et dans mon milieu de travail avoir des mecs comme eux comme patrons est un privilège. Ce sont des hommes qui non seulement travaillent la terre et en vivent, mais capables de faire prospérer leurs compagnies et faut se rendre à l’évidence que les femmes sont extrêmement rares dans le milieu sauf une dont j’ai entendu parler et qui fait la pluie et le beau temps en Turquie. Bref, réussir à se faire une place et se faire entendre est un exploit et me dit-on je suis la perle rare. Maintenant ceci dit, le voyage fut beau, court, intense un peu surprenant.
Merci à Julio d’avoir fait l’impossible pour que je récupère ma cargaison samedi et non lundi. Merci à toi d’avoir démontré toujours autant d’amitié et de professionnalisme. Merci à Julio bis pour avoir supporté le soleil malgré la grippe pour transporter la cargaison jusqu’au Melia Cohiba. Merci à Mark pour l’écoute et les moments de fou rire.
Merci à Fifi et Enrique, ma seconde famille, qui me reçoivent toujours à bras ouverts et me comblent d’amour et d’attention.
Merci à Joachim, Zineida et Vanessa pour ce merveilleux 8 mars passé en leur compagnie. Merci à Joachim d’avoir eu la gentillesse de m’écouter et de sécher mes larmes quand je lui racontais combien mon pays me manquait. Ces trois là sont devenus membres de ma famille étendue.
Merci à Beatrix et Diana, vous êtes définitivement dans mon coeur et jamais n’oublierai-je ces instants d’au-revoir, nous nous reverrons sous peu c’est une promesse. Diana, tu as maintenant une seconde maman et juste sentir ton émotion m’a fait chavirer. Une jeune fille en or tu es et une belle jeune femme tu deviendras. A vous deux toute mon affection.
Merci à Gillian qui a accepté de m’accompagner danser et pardon à Alex de ne pas lui avoir dit que nous allions tarder si tard.
Merci à Henk qui malgré m’avoir fait veiller toute la nuit m’a permis de découvrir une autre facette de lui. Un mec aussi humain que toi, cela ne court pas les rues même si j’avais peur de tomber sur le Malecon car mes souliers m’ont déjà fait le coup.
Merci à Felix, Rodolfo, Gary et Madelyn pour m’avoir soutenue lors de la crise de lundi. Merci à Madelyn d’avoir pris ma main et être restée près de moi. A Gary pour avoir eu si peur et avoir tenté de me faire rire. Merci au personnel du ministère de la santé de Cuba qui a eu la gentillesse de s’occuper de moi sans avoir à me demander si j’étais Cubaine ou pas. Merci aux jeunes infirmières d’avoir été aussi adorables. Merci au beau Dr. Mario de m’avoir écoutée, réconfortée et m’avoir dit de rester zen et d’avoir refusé quand j’ai voulu payer pour la consultation et le traitement. Vous étiez absolument merveilleux. Thumbs up Cuba!
Merci à Denis, Stephen, James, Ivan, Henk, Gary, Brian, Ivan, Gilles, Paul pour m’avoir fait confiance dans cette aventure. Un plaisir et privilège que d’avoir vécu ces moments avec vous.
Merci à Darge, José Luis, Luis, Maria Antonia, Felix, Yaili, Caridad, Rodolfo, Juan, Salomon et tous mes amis cubains. Je ne vous considère nullement comme des clients, mais comme faisant partie de mon petit cercle. Gracias por todo.
Merci à tous les Cubains et Cubaines qui ont fait plus que tout pour rendre notre visite agréable, quand il s’agit d’hospitalité vous êtres imbattables.
Merci au personnel du Melia Cohiba de tant de sollicitude et de diligence d’avoir fait l’impossible pour rendre mon séjour des plus beaux. Merci à toutes et tous, sans vous mon séjour à La Havane serait pas le même.
Bref, merci de m’aimer telle que je suis, vous êtes uniques!
Moins onze jours et je retrouverai mon pays d’origine, je sais que j’aurai la gorge serrée et les larmes aux yeux, mais ce sera de bonheur. J’ai trop galéré, envie de me retrouver parmi mes semblables.
Mwah à vous qui passez et repassez sous la tente