Mots-clés

, , ,

D’abord, il a fallu les chouchouter, les garder dans un endroit sombre et frais. Puis, il a fallu les faire germer, préparer le sol, le débarasser des roches et ensuite les planter.

Nous attendions la floraison avec impatience et ce fut merveilleux de voir que les plants étaient hauts et protégés de tout risque d’érosion. Nous avons donc décidé de déterrer deux plants.
Nous nous régalerons de pommes de terre nouvelles et ce jusqu’à la fin de la saison, Pas de n’importe quelle pomme de terre, mais de la ratte. Variété au subtil goût de noisette. Bouillie, puis rôtie, assaisonnée de fines herbes du jardin et d’un filet d’huile d’olive ou tout simplement nature, elle fait le bonheur de nos palais.

Quelques côtelettes, des betteraves et carottes du jardin accompagneront ce noble tubercule si savoureux. Voilà un des avantages de vivre à la campagne. Faudra songer à commander de la semence pour l’année prochaine.