Mots-clés

,

Qu’il ne faut jamais trop insister. Les amitiés sont précieuses et ce médium m’en aura au moins permis quelques unes. L’on pense à tort ou à raison, car les années et la vie sont des educatrices exceptionnelles, que l’on peut entretenir des amitiés tout simplement. Sans atomes crochus, point d’amitié. Nous passons de très agréables moments et suis reconnaissante que Kenza et sa famille soient ici. Croyez-moi lorsque je vous dis que je vis à Khmiss Batata, même Kenza a eu du mal à dire au chauffeur où elle se rendait.

Pour ceux qui connaissent Kenza, nul besoin de vous la présenter. Mais pour les autres, sachez que c’est une jeune femme exceptionnelle. Elle me rappelle un de mes auteurs préférés de par sa curiosité et surtout de par son intelligence et sa finesse. Comme moi, elle ne parle pas beaucoup, mais quand elle parle le message est clair. Elle sait écouter et possède un profond respect pour son interlocuteur(trice), si vous forcez la dose elle vous le dit.

J’aime espérer que ma fille soit comme elle. La tête sur les épaules, cette confiance innée. Car, il fallait la voir chercher à me taquiner alors que Jazz faisait des siennes🙂. Parler de ceux que j’aime est souvent difficile et Kenza fait partie de ce petit cercle restreint. On dit souvent à tort que l’on choisit pas sa famille, mais je la considère comme une des nôtres.

That’s all folks.. Larbi, une pensée pour toi a bourass..a guezdaboo🙂

Mwah