Mots-clés

, ,

-La fiction est souvent prévisible, la réalité est tout simplement fascinante.
-Pourquoi?
-Parce qu’il suffit de prêter attention aux êtres qui nous entourent, à ceux dont nous croisons le chemin. Leurs parcours sont pour la plupart hors du commun que bien des artisans de fiction aimeraient explorer, relater, conter.
-Fiction ou réalité?
-Who cares, c’est le printemps et rien ne vaut le vol des colibris, le vert tendre des feuilles, la floraison des tulipes qui perdure parce que la température est en dessous de la normale.
-Oui, mais la fiction est aussi invitation au voyage.
-Peut-être, mais je préfère écouter la vie que la lire. Sauf, lorsqu’il s’agit de lui, Enki Bilal. Sur papier ou sur écran, anytime, anytime..