Le rythme de travail s’intensifiant, je promets de vous faire signe avant d’arriver à La Habana. Malgré la fatigue, le stress, l’éloignement, les avions, les hotels, me suffit de penser à cette belle ville pour retrouver le sourire. Vous le savez maintenant, j’aime le peuple cubain. Il y a une douceur, un sens de l’humour, une complicité facile à établir, un sens de l’hospitalité..

Ce ne seront certainement pas des vacances, mais travailler à Cuba ou ailleurs, je préfère et de loin Cuba. Il suffit de penser qu’après toute une journée je pourrai relaxer en marchant sur El Malecon ou encore voler une heure ou deux et aller écouter de la bonne musique. Tomber amoureuse à chaque instant, rire avec les gens quand ces derniers font la grimace en entendant mon prénom et expliquer que non ce n’est pas exactement cela même si cela s’écrit de la même façon. Bref, La Habana et les Habaneros sont irrésistibles! Je tente aussi de me réserver une surprise, j’ignore encore ce qui arrivera.  Je verrai en tant et lieu.

Petite remarque, la ville a changé depuis le fameux film, il y a toujours les fameuses voitures, mais il y en a d’autres de la Lada au SUV dernier cri.

Buena Vista Social Club, Chan Chan