Comment le fait de scander des slogans peut-il vous valoir un emprisonnement de deux à trois ans? Nulle part ailleurs qu’au Maroc où la ligne rouge est définie selon l’humeur du moment et des agents de police en poste ou encore des représentants de l’appareil étatique. Demander pacifiquement que cessent les tabous est-il un crime? Demander pacifiquement plus de liberté est-il un crime? In Morocco, it seems to be the case. Shame, shame, shame!
Merci à Ibn Kafka d’avoir posté son billet et appelé à une mobilisation de la blogma. A ceux et celles qui défendent la liberté d’expression voilà le moment de démontrer notre solidarité.