J’ai hésité longtemps avant de poster ce billet. Je ne le connaissais pas personnellement. Nous avions échangé quelques mails à propos de ce la Fédération internationale des gros branleurs car je trouvais ce qui suit absolument hilarant. Il avait été très sympa en me donnant des conseils puisque je voulais afficher le sigle, de façon permanente, sur ce blog. Je ne l’ai jamais fait, pourtant.

René Lapalme avait beaucoup d’humour et de ses textes se dégageait une telle vitalité. Emporté par un cancer rare. Je dois le remercier de m’avoir fait sourire avec ses romans photo. Rest in peace, René.