You are The Star

Hope, expectation, Bright promises.

The Star is one of the great cards of faith, dreams realised

The Star is a card that looks to the future. It does not predict any immediate or powerful change, but it does predict hope and healing. This card suggests clarity of vision, spiritual insight. And, most importantly, that unexpected help will be coming, with water to quench your thirst, with a guiding light to the future. They might say you’re a dreamer, but you’re not the only one.

What Tarot Card are You?
Take the Test to Find Out.

Je suis passée lire Kenza et j’ai remarqué qu’elle avait consulté le tarot style personnalité. Bref, ayant du temps à perdre ce matin (nuit blanche donc en mode « slow »), je suis allée faire un tour. Et surprise je suis une étoile:-) avec le corps d’un vieux sage. Normal:-) me dirait ma fille.
Puis, j’ai erré. J’avoue que lorsque je suis fatiguée j’erre souvent partout et nulle part, en moi et en dehors. Il suffit d’un instantané, d’un mot, d’un souvenir pour que je parte en cavale. Et parfois d’atterrir sur un blog. J’ai donc continué ma quête. Man si je ne sais pas qui je suis qui me le dira?
Un autre test m’a révélé que je n’étais pas une empotée et que je ne perdais jamais mes moyens devant un mec et bien plus. Comme je n’ai pas testé la formule depuis une éternité je ne peux me prononcer.
Un autre me révèle que je suis que je suis nounoune et naïve en amour. Yep!
Le suivant m’apprend que j’attire les mecs de type lymphatique des signes Cancer, Scorpion et Poisson(le scoop de l’année!).
Hourra! Je suis une mère modèle m’apprend le test quel genre de mère êtes-vous. C’est déjà ça de gagné.
J’ai ensuite appris suite à un autre test que j’étais du genre négociatrice souple, beaucoup d’entregent sans jamais oublier l’essentiel les intérêts du groupe.
Man! méchante claque pour l’égo, non je plaisante.
Ensuite, je découvre que je suis de couleur jaune. Yep! J’adore le jaune sauf qu’en répondant au questionnaire j’ai mis pas mal de bleu.
Marsha a posté un billet à propos d’un jeune homme plein aux as qui s’intéresse au vin et à l’art. J’ai donc demandé à Marsha de lui transmettre mes goûts on sait jamais si l’envie lui prenait de faire du mécénat.
Bref, confusion totale! Ça m’apprendra à visiter ces deux blogueuses après une nuit blanche:-)
Je repars bientôt et encore l’éternel dilemne: trouver des tenues sobres et agréables à porter. En faisant les magasins dimanche dernier, je me demandais si on ne nous prenait pas pour des écervelées. On nous présente les tendances et j’en connais pas mal qui tombent dans le piège de la conformité. D’abord, je n’aime pas m’habiller comme tout le monde. Je n’aime pas tout simplement. Je préfère les coupes classiques, les indémodables. J’aime la laine froide, le coton égyptien chatoyant et le lin , je ne vous le fais pas dire: je suis snob. S’il y a deux choses sur lesquelles je ne déroge jamais c’est que quelqu’un me dise quoi porter et quoi manger. Le malheur c’est que je consulte parfois mon homme qui fait mine de me donner des conseils. La plupart du temps, je laisse tomber et change carrément de tenue tellement je ne suis pas d’accord avec lui. Je suis aussi râleuse et indécise par moments. Mon mec me surnomme Imelda Marcos car mon dada à moi c’est les chaussures que je garde bien rangées, chaque paire dans sa boîte puisque Jazz adore le cuir et surtout celui provenant de mes chaussures. Je magasine toute seule, sauf la dernière fois où je suis revenue avec un bomber en cuir car il était avec moi et qu’il s’est écrié: wow sexy ma femme! Une fois n’est pas coutume, j’étais allée acheter une paire de jeans que je ne possède toujours pas. J’ai décidé de ne rien acheter avant un bon six mois. Je sortirai donc tous les vêtements du placard et je me lamenterai à voix haute en disant: je n’ai rien à porter:-) mon oeil dira ma fille. Mon fils, lui ne demandant que la paix, rétorquera: voyons maman tout te va si bien fais donc preuve de simplicité volontaire (celui-là va faire un de ses futurs alter-mondialistes je ne vous dis pas, il m’étonne de plus en plus).
Mia ne cesse de me dire qu’il nous faut investir dans la confection d’une armoire. Faut trouver l’ébéniste. Mia pense que nos vêtements peinent à voir dans notre armoire qu’elle qualifie de cagibi. On ne peut pas toujours plaire à Mia, alors je promets et elle me regarde d’un air de me dire à d’autres! Elle est adorable car si ce n’est pour l’armoire et les rideaux du salon qu’elle trouve affreux, nous passons le test haut la main. Elle dit que j’ai tjrs une excuse pour tout:-) personne comme une mère pour reconnaître les bobards de sa fille!

C’était Loula en direct de Batataland qui vous souhaite de ne jamais souffrir d’insomnie et qui reproche à cette dernière (pas ma faute, juste ma faute quoi:-)) la teneur légère de ce billet.