Demain, Halifax, la porte d’entrée de millions d’immigrants venus vers une autre vie, laissant derrière eux leurs petits bouts d’univers pour aller s’installer un peu partout dans ce vaste pays. 500kms (je me rapproche du Maroc) pour aller assister à une rencontre sur le discours civil en ces temps d’instabilité internationale.

J’emporterai un livre qui me dira que la vie devrait être parfaite, que les amours doivent être belles, Je préfère ma version celle où les ex préparent l’arrivée des futurs, lorsque la vie est à l’envers. La vie est vachement bien faite. D’accord, on a l’impression d’être funmambule et jouer notre vie par moments. Faut continuer à débattre entre le coeur et le cortex. Mais qui a dit que la vie devait être plate? Je l’aime lorsqu’elle me donne du fil à retordre, parce que la facilité n’est pas le rayon où j’aime magasiner. D’accord, il y a des moments laids, des moments vaches. Mais elle est ainsi faite, car les moments sombres annoncent l’arrivée des hirondelles. Elle mérite d’être vécue avec gusto. So, je take my happiness et je go comme dirait Leloup. J’en mets à toutes les sauces, je laisse faire le ménage, je laisse faire la bouffe. Je me love contre la vie and tell myself: « If I can live with you I can live without you. Because I could find you anywhere since I imagined you and gave you life. « 
Je fais le ménage dans mon univers rococo. Ladies and Gentlemen, Loula la louve vous souhaite de passer une excellente fin de semaine. Halifax m’attend les bras ouverts, ses pubs, ses restaurants, son quai 21.
Mwah!